• Inscription
  • Connexion

Guillaume

Longchamps

Métier :
Non renseigné

Biographie: Non renseigné

Adresse :
Tel :

00

Favoris

0

Questions

0

Réponses

« nouveaux états généraux » : des étudiants vous invitent à écrire une nouvelle constitution
Articles / Société / « nouveaux états généraux » : des étudiants vous invitent à écrire une nouvelle constitution
14 VUES
Partagez et gagnez 0.25 €

 

Les élections présidentielles de 2017 ont été l’occasion de relancer les discussions à propos de la pertinence des institutions de la Vème République et de l’opportunité de faire table rase, en rédigeant une nouvelle constitution. Désormais, il n’est plus seulement question d’équilibre des pouvoirs, mais également de la nécessité d’intégrer des problématiques nouvelles, comme l’environnement ou la mondialisation, tout en questionnant l’appareil politique français qui empêcherait le renouvellement des représentants élus. C’est ainsi que le Parlement des Étudiants de Grenoble invite le dimanche 21 mai prochain toutes les personnes intéressées à ses « Nouveaux États Généraux », avec l’objectif d’écrire une nouvelle Constitution symbolique et de porter la voix des citoyen.ne.s ainsi que de la jeunesse dans le débat sur les institutions et l’organisation de la vie politique de la France.

Depuis trois mois déjà, en vu de cet événement, des ateliers constituants sont organisés en présence d’experts des institutions de la République française – professeurs, enseignants chercheurs – pour les étudiants et les citoyens. L’objectif de ces ateliers préparatoires à l’Assemblée constituante du 21 mai est de permettre de débattre et d’adopter des idées qui seront proposées et discutées lors de l’Assemblée. Les thématiques abordées sont les institutions et procédures d’urgence, le régime présidentiel ou parlementaire, l’avenir des territoires de la République, les libertés fondamentales et les religions.

« Faire émerger un vrai débat sur l’état de nos institutions »

 

« Nous voyons que beaucoup de jeunes et de nos concitoyens interrogent nos institutions et notre constitution, nous souhaitons alors leur apporter un cadre pour en discuter, pour les connaître et les sonder » commente Pierre-Yves Gerus, responsable presse de l’événement. Généralement, les premiers concernés, c’est à dire les citoyen.ne.s, ne sont pas impliqués dans les débats portant sur l’organisation institutionnelle du pays, hormis, éventuellement, pour approuver ou rejeter un projet dont les éléments déterminants ont été décidés en amont.

Les étudiants de Grenoble sont bien conscient du problème, qui n’est pas étranger à la montée du scepticisme vis à vis de la politique. « C’est la base de ce projet, renchérit Pierre-Yves Gerus : faire émerger un vrai débat sur l’état de nos institutions et sur notre vie publique, par le dialogue, avec des citoyennes et des citoyens de tout horizon. »  Et, peut-être, de redonner confiance en la démocratie.

 

« La politique et ses arcanes sont le moyen du vivre ensemble »

Selon les organisateurs, les récentes élections ont permis d’illustrer une nouvelle fois le rôle essentiel des citoyen.ne.s « dans le devenir de notre pays ». Cependant, les dysfonctionnements, le changement des mentalités et le vieillissement des institutions – qui se montrent impuissantes face aux nouveaux défis et aspirations sociales – engendrent un morcellement au sein de la population qui peine à se reconnaître dans des valeurs communes. Pourtant, « la politique et ses arcanes sont le moyen du vivre ensemble. Impliquer les citoyen.ne.s aux Nouveaux États Généraux permettra à chacun d’apporter son expérience, son ressenti, sa sensibilité, et c’est ensemble que nous pouvons construire un projet pour tous », estime Pierre Yves-Gerus, persuadé qu’au delà des divergences politiques de chacun, il est possible de trouver un socle commun.

La journée du 21 mai se déroulera en trois parties : une première partie avec un colloque organisé sur le thème « La République à l’épreuve de son Histoire et de la Démocratie », puis une table ronde sur le thème « une Sixième République: pourquoi ? Comment ? ». Se tiendra ensuite un débat avec l’ensemble des candidats aux élections législatives (1ère et 3ème circonscriptions de l’Isère) sur le thème « Réinventer la démocratie: oui, mais comment ? » et enfin l’Assemblée Constituante, en vue de la rédaction d’une Constitution pour la France, ouverte à tous avec possibilité de participation. En outre, un village associatif avec l’ensemble des partenaires sera installé et le documentaire « Printemps Citoyen » sera diffusé à deux reprises en présence de son réalisateur.

Le résultat de l’Assemblée Constituante ? « Peut-être qu’il n’en ressortira aucune modification d’avec l’actuelle constitution, peut-être qu’au contraire la proposition de constitution sera complètement différente, mais les participants l’auront faite par le dialogue ». Car c’est bien là l’objet de ces « Nouveaux États généraux » : intéresser les citoyen.ne.s à la chose publique et les impliquer dans les débats et décisions qui les concernent en tant qu’individus et membres de la Nation.

Partagez et gagnez 0.25€
Tags :
citoyenne Assemblee grenoble Etudiants Constitution
Ajouté par Guillaume Longchamps, le 16/05/2017
News à proximité
8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants…
8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants… On estime que
Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups (Agatha Christie)
Pourquoi les gens défendent-ils des systèmes injustes, incompétents et corrompu
Conseil pratique, Orientation : qui peut vous aidez ?
S'orienter, c'est d'abord enquêter auprès de spécialistes ! Que vous recherchiez
Patriot Act Made in France : des mesures liberticides votées en catimini
Dans la nuit du 15 au 16 Avril 2015, l’Assemblée Nationale française a vot&eac
France : la grande distribution ne pourra plus jeter ses invendus
C’est une nouvelle très encourageante dans la lutte contre le gaspillage alimentaire